Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 26 octobre 2016

Assunta Spina - Francesca Bertini, Gustavo Serena - 1915



Près de Naples accompagnée de son père, la belle Assunta se rend à la gare attendre son fiancé, Michele. Celui-ci vient manger puis repart de manière assez précipitée.
Les deux amoureux sont surveillés de loin par Raffaele, un prétendant qui a le béguin pour la belle jeune femme. Jaloux de Michele, il lui envoie une lettre anonyme prétendant que sa fiancée fricote avec un autre homme.

Lorsque Michele emmène Assunta à un pique-nique, Raffaele les suit. Michele surveille la belle et lorsque celle-ci danse avec Raffaele, il pète un câble et griffe violemment la pauvre fille au visage.
Aussitôt arrêté il est juger et condamné à passer deux ans en prison. Un huissier qui s'intéresse de près à Assunta arrange la peine dans une prison de Naples de manière à permettre à la belle de rendre visite à son amoureux. Las, le temps passant, Assunta découvre que dans le fond elle n'est peut-être pas si éprise de Michele qu'elle le croyait ...



Adapté de la pièce de théâtre de 1909 de Salvatore Di Giacomo, ce drame humain est mené de manière sûre et lente. Pas de doute, très vite après les premières images on comprend que le film est tiré d'une pièce de théâtre ! 
Le début est un plutôt longuet, il y a très peu d'intertitres et les italiens parlant beaucoup, on a droit à de longues scènes les montrant discutant. Assunta est montrée comme une femme indépendante et plutôt libre, les hommes virevoltent autour d'elle.

On est surpris par la sentence très sévère des juges qui condamnent Michele à deux ans de prison pour avoir agressé et griffé en public la femme qu'il aime jalousement. On est aussi étonné de voir que Raffaele disparait mystérieusement par la suite alors que le champ est désormais libre lorsque son rival est enfermé sous les verrous.

Le beau visage classique de Francesca Bertini captive la caméra, tout le film repose sur ses épaules et nous donne l'occasion de nous plonger dans le temps pour découvrir les rues, le train, les gens, de cette époque en Italie.

Le néo-réalisme italien né durant la deuxième guerre mondiale couvrant théoriquement les années 45 à 59, on peut considérer ce film comme le précurseur de ce mouvement !


Un remake de ce film a été tourné en 1948 par Mario Mattoli avec Anna Magnani et il existe d'autres versions tournées pour le petit écran.

Teinté

72 minutes



Francesca Bertini ...
Assunta Spina
Gustavo Serena ...
Michele Boccadifuoco
Carlo Benetti ...
Don Federigo Funelli
Luciano Albertini ...
Raffaele
Amelia Cipriani ...
Peppina
Antonio Cruichi ...
Assunta's father
Alberto Collo ...
Officer


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres