Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 13 septembre 2017

The Young Rajah - Phil Rosen - 1922


A Daleford au Connecticut, Joshua Judd et sa femme Sarah recueillent un enfant envoyé par le frère de monsieur, établi en Inde, suite à un coup d'état qui a renversé et tué le Maharadja, père du petit garçon qu'ils nomment Amos en ignorant son identité réelle.
Amos a un mystérieux pouvoir hérité de ses ancêtres et donné par Krishna lui-même ce qui lui permet de prédire l'avenir avec une extrême précision.
15 ans plus tard, Joshua reçoit une lettre de son frère lui révélant l'identité d'Amos ainsi qu'une énorme fortune en rubis.
Amos est envoyé à Harvard. Il brille par ses capacités sportives en aviron et attire le regarde de Molly Cabot, courtisée par Horace Bennett qui attend une réponse de la jeune fille à sa demande de mariage.
Au cours d'une soirée fêtant la victoire de Harvard en aviron, Horace et deux de ses amis s'en prennent à Amos. L'un d'eux, Slade, se jette sur lui et menace de le frapper à l'aide d'une chaise qui aurait dû lui fracasser la tête si un pressentiment n'avait pas fait reculer d'un pas Amos ce qui précipite Slade par la fenêtre, provocant ainsi sa mort.
Amos et Molly sont immédiatement attirés l'un vers l'autre mais Horace tient lui aussi à la jeune fille. Il se trouve que celle-ci s'installe à Daleford tout près de la propriété des Judd...

Le début de ce film est reconstitué à l'aide de photos et de stills qui donnent un aperçu de l'histoire.
Ensuite on récupère une bonne partie du film qui a été restauré par Flicker Alley, the Library of Moving Images Collection et Turner Classic Movies en 2006. Les images et les intertitres sont nets, malheureusement l'histoire a plutôt mal vieilli.
Par contre on est heureux de voir que ce film est dans le font très moderne sur le plan humain. Lorsque Molly découvre que Amos lit la Bible, le Talmud et la Bhagavad-Gita, Amos lui répond que tous les chemins mènent à Dieu. 

De même lorsque Molly décide qu'elle ne peut décidément épouser un homme qui n'a pas la même couleur de peau, elle tombe sur un texte indiquant qu'on ne juge pas un homme à la couleur de sa peau.
L'histoire est assez chouette à suivre dans son état, sans plus.



Tiré de la pièce "Amos Judd" écrite par Althea Luce, elle-même tirée du roman écrit par J.A. Mitchell et adaptée à l'écran par June Mathis.

William Boyd est aperçu quelques minutes.


La deuxième femme de Valentino, Natacha Rambova (née Winifred Hudnut), a créé les costumes de ce film. 
Titre français : Le jeune Rajah


53 minutes


Rudolph Valentino ...
Amos Judd (as Rodolph Valentino)

Wanda Hawley ...
Molly Cabot

Pat Moore ...
Amos as a Child

Charles Ogle ...
Joshua Judd

Fanny Midgley ...
Sarah Judd

Robert Ober ...
Horace Bennett

Jack Giddings ...
Austin Slade Jr.

Edward Jobson ...
John Cabot

Josef Swickard ...
Narada - the Mystic

Bertram Grassby ...
Maharajah Ali Kahn

J. Farrell MacDonald ...
Amhad Beg - Prime Minister (as J. Farrell Macdonald)

George Periolat ...
General Devi Das Gadi

George Field ...
Prince Rajanya Paikparra Munsingh

Maude Wayne ...
Miss Elsie Van Kovert

William Boyd ...
Stephen Van Kovert


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres