Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 1 novembre 2012

The Stolen Ranch - William Wyler - 1926


Fred Humes ...
'Breezy' Hart
Louise Lorraine ...
Mary Jane
William Bailey ...
Sam Hardy (as William Norton Bailey)
Ralph McCullough ...
Frank Wilcox
Nita Cavalier ...
June Marston
Edward Cecil ...
Silas Marston
Howard Truesdale ...
Tom Marston (as Howard Truesdell)
Slim Whitaker ...
Hank
Jack Kirk ...
Slim

50 minutes

Durant la première guerre mondiale. Breezy (Humes) sauve la vie de son ami Frank Wilcox (McCullough). De retour dans leur patrie, Frank souffre d'un syndrome post traumatique, le seul son d'un obus ou de coups de feu le fait complétement paniquer. Sous la responsabilité de Breezy, tous deux se rendent dans l'Ouest, espérant pouvoir récupérer un ranch que son oncle aurait légué à Frank. 
Les deux amis s'installent dans une petite cabane et Fred se fait embaucher au ranch Wilcox que Sam Hardy (Bailey) prétend posséder. Breezy doit faire ses preuves, visiblement à cheval il ne convient pas et tombe au pieds de l'aide de cuisine, Mary Jane (Lorraine). Hardy refuse de l'embaucher lorsque le cuisinier français fait son apparition et lui rappelle qu'il lui a promis de l'aide à la cuisine. Notre héros va donc aider à l'élaboration des repas tandis que Frank fait la connaissance de June Marston, la fille du ranch voisin et peintre à ses heures perdues. Les deux jeunes gens sympathisent mais un jour un coup de feu tiré rend Frank comme fou. Breezy arrive à la rescousse et ramène le pauvre garçon à la cabane où Mary Jane le surprend en compagnie de June. Bien sûr elle se méprend sur ce qu'elle voit mais Breezy ne tarde pas à revenir au ranch et à rétablir la vérité tout en surprenant le complot mené par Hardy visant à déposséder Frank du ranch ..



Ralph McCullough et Fred Humes ont une certaine ressemblance, du coup on dirait presque deux frères. Tous deux sont plutôt d'un gabarit assez fin et se montrent d'une gentillesse désarmante l'un avec l'autre. A notre époque on n'hésiterait pas à jaser sur cette amitié masculine touchante, mais ce film dégage une vraie innocence qui ravit. D'ailleurs Louise Lorraine et Nita Cavalier se montrent tout à fait adorables elles aussi !
L'action de ce film débute durant la première guerre mondiale. Les épreuves traumatisantes traversées par les deux hommes ont scellé à jamais une amitié sincère et profonde. On s'attache du coup autant à l'un qu'à l'autre des protagonistes et on les suit tous deux avec intérêt. Fred Humes a un sourire très lumineux et un profil qui rappelle celui de George O'Brien par l'expression de ses yeux et son sourire.
Pour une fois le héros travaille à la cuisine, il n'est pas embauché pour ses capacités à dompter un cheval sauvage et les employés du ranch se moquent un peu de lui.
Le cuisiner par contre se rend compte qu'il a affaire à un héros discret qui a mérité une croix de guerre qu'il n’exhibe pas. On voit donc Fred Humes couper des pommes de terre de manière très habile mais on ne le verra pas manier un revolver du tout !
Vous trouverez ce chouette petit film chez Grapevine, accompagnement à l'orgue par David Knudtson.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres