Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

samedi 27 avril 2013

The Virgin of Stamboul - Tod Browning - 1920


Priscilla Dean ...
Sari - a beggar girl
Wheeler Oakman ...
Capt. Carlisle Pemberton
Wallace Beery ...
Sheik Achmet Hamid
Clyde Benson ...
His emissary
E. Alyn Warren ...
Yusef Bey
Nigel De Brulier ...
Capt. Kassan
Edmund Burns ...
Hector Baron
Eugenie Forde ...
Agia - Sari's Mother
Ethel Ritchie ...
Resha - the Sheik's favorite wife
Yvette Mitchell ...
Undetermined role


70 minutes
The Beautiful Beggar

 A Istanbul, Sari (Dean) une jeune mendiante un peu sauvageonne fait la manche tandis que quelques occidentaux discutent en prenant un verre. Le Capitaine Carlisle (Oakman) de retour du désert (comme s'il se trouvait à la porte d'Istanbul) remarque la jeune fille. A sa table se trouve Hector Baron (Burns, crédité Edward), un bourreau des cœurs qui a des vues sur la favorite du Sheik Achmet Hamid (Beery). Hector retrouve la favorite Resha mais son mari absent s'en revient au harem et surprend les deux oiseaux en train de roucouler tendrement. Le Sheik entend Hector demander à Resha de le retrouver à la mosquée pourtant interdite aux femmes et le Sheik l'y retrouve et le poignarde sous les yeux de Sari venue y prier car elle a entendu Carlisle souhaiter qu'elle ait une éducation religieuse. Le Sheik dès ce moment n'a plus qu'une envie, faire sienne Sari pour la faire taire et la dompter mais il se trouve que Carlisle est lui-même tombé amoureux de la jeune fille qu'il souhaite épouser ...




Beaucoup de préjugés et des conceptions erronées mais amusant de voir la manière dont était perçu Istanbul par les américains il y a plus de 90 ans. Wallace Beery a bien sûr le rôle du Sheik. C'est avant tout un film d'aventures, on aura droit à un crime (que l'on ne voit pas), un enlèvement, un mariage forcé et arrangé déjoué par un malin subterfuge et une grosse bagarre finale. Les décors sont bien faits et les vêtements très arabes, avec chameaux et dromadaires !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres