Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mardi 7 mai 2013

Little Mary Sunshine - Henry King - 1916


Marie Osborne ...
Mary (as Baby Marie Osborne)
Henry King ...
Bob Daley
Marguerite Nichols ...
Sylvia Sanford
Andrew Arbuckle ...
Bob's Father
Mollie McConnell ...
Sylvia's Mother

46 minutes


Pour fêter ses fiançailles avec Sylvia, Bob retrouve ses amis et boit un peu trop. Du coup il en oublie son rendez-vous avec sa fiancée qu'il retrouve bien plus tard. Outrée d'être oubliée si facilement, Sylvia rompt les fiançailles et Bob se retrouve à la rue.
Non loin de là pendant ce temps une petite fille veille sur sa maman malade. Lorsque son père, complétement ivre revient à la maison il brutalise sa femme alors que la petite Mary se cache sous la couverture du lit. Plus tard, son père ayant quitté la chambre, une voisine découvre que la mère est étendue morte et la petite fille en profite pour sortir dans la rue et se cacher dans un taxi qui justement emmène Bob à la maison. Le jeune homme découvre la petite fille et la présente à ses parents qui sont heureux de l’accueillir. Malheureux sans la femme qu'il aime, Bob promet de ne plus jamais toucher une goutte d'alcool et retrouve le sourire grâce à Mary qu'il appelle son petit rayon de soleil.
Son père décide alors de faire venir Sylvia qui de son coté est bien malheureuse en lui faisant croire que Bob voit désormais une autre fille ....



Une histoire très chou mettant en vedette Baby Mary Osborne, une adorable petite fille aux cheveux bouclés et Henry King, bel homme avec une jolie prestance avant qu'il ne passe derrière l'écran pour de bon.

L'histoire est contée sur un ton optimiste, ainsi jamais on ne saura ce qui est advenu du père après qu'il ait tué sa femme et pour meubler l'histoire qui sinon serait fort courte, un ours savant vient faire un tour dans le jardin de la famille Daley ce qui impressionne grandement Mary qui va faire un rêve qui tourne au cauchemar. C'est triste d'imaginer la vie de ces animaux qui étaient montrés ainsi dans la rue mais il faut avouer que l'ours a l'air de bien s'amuser avec un tuyau d'eau. 
Les femmes de cette époque portaient aussi volontiers un pauvre animal autour de leur cou. Je suis bien contente que cette mode soit définitivement passée.

Accompagnement à l'orgue par Bob Vaughn, on trouvait un DVD chez Unknown video (1999), Film édité en collaboration avec Lobster films (Paris), car ce film a été retrouvé en France. Il s'agissait du seul des 22 épisodes tournés entre 1916 et 1919 qu'il était possible de voir.
Sur le même disque on trouve Tom Sawyer, 1917 de William Desmond Taylor avec Jack Pickford.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres