Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mardi 4 mars 2014

Down to the Sea in Ships - Elmer Clifton - 1922



Charles Morgan est un Quaker respecté qui règne sur le port de New Bedford. Son fils a été tué en mer et il vit avec sa fille Patience et sa petite fille Dot. Patience fait sa fierté par son obéissance et Dot l'inquiète par ses comportements de garçon manqué. 
Depuis son enfance, Patience est amoureuse de Allan, le garçon d'à côté maintenant de retour à New Bedford après quelques années passées à étudier au loin. Il va reprendre la filature familiale.
Un escroc Samuel Siggs se fait passer pour un Quaker aussi ancien baleinier afin d'approcher Charles Morgan. Une lettre d'introduction leurre le vieil homme qui fait dès lors confiance au nouvel arrivant qui se montre très intéressé par Patience. Celle-ci n'a d'yeux que pour Allan qui demande sa main qui lui est refusée car Morgan souhaite que sa fille épouse un homme de la mer doublé d'un pêcheur de  baleine. 
Allan décide alors de s'engager sur une baleinière mais se fait enlever par un homme de son rival, Jack Finner qui est chargé de se débarrasser du jeune homme.
De son côté Dot décide d'embarquer en tant que passagère clandestine, déguisée en homme. Elle compte ainsi retrouver son vieux copain Jimmy, engagé en tant que mousse sur le bateau.
Allan se retrouve bâillonné et ficelé. Lorsqu'il est libéré par le capitaine il est trop tard pour revenir à quai et il doit travailler sur le bateau tandis que Dot est nourrie discrètement par Jimmy. A New Bedford la communauté fait passer l'information que Thomas et Dot sont partis pour l'Ouest.

Après quelque temps, Finner se débarrasse du capitaine qu'il fait jeter par dessus bord et prend le commandement du bateau. Dès lors les hommes sont partagés, certains semblent prêts à le suivre vers les terres de l'Ouest où l'or abonde, d'autres souhaitent retourner à New Bedford. 
Lorsque Dot est découverte Finner s'approprie la jeune fille et fait pendre par les pouces Jimmy et un autre homme. Révoltés de nombreux hommes menés par Allan s'attaquent aux hommes de Finner et réussissent à prendre le dessus. Dès lors le bateau retourne en direction de New Bedford, non sans avoir croisé sur la route une baleine ...







Certes l'histoire est prévisible mais je ne dirais pas qu'elle est ennuyeuse, bien que certaines scènes tirent un peu en longueur. La scène des retrouvailles des deux jeunes gens est particulièrement jolie. Se rapprochant ils évoquent quelques souvenirs, on les voit ainsi enfants. La mère du petit Allan lui avait attaché une ficelle à une dent branlante. Le garçon aurait demandé à Patience de tirer dessus. La jeune fille le fait à plusieurs reprises et la dent avait enfin cédé. Au final le petit garçon est en larmes ce qui provoque les larmes de la petite fille ... Cette scène est particulièrement touchante de délicatesse.
Par certains côtés le film s'apparente presque à un documentaire (quelques images paraissent être tout à fait authentiques). On nous explique comment est découpée la baleine, quelles sont les parties qui sont gardées et comment on récolte la précieuse huile de baleine. De même qu'on participe à la chasse qui parait bien difficile et longue. Bref, on comprend que la pêche à la baleine ce n'est pas pour les lopettes !

On a droit aussi à une belle scène de mutinerie, à quelques réunions de quakers et description de leurs coutumes, au final dans une tempête on craindra que la pauvre Patience doive épouser l'affreux Siggs, des coups de tonnerre retentiront, et la providence frappera juste à temps, comme on s'en doutait.

Marguerite Courtot est une très belle femme au noble et beau visage empli de douceur, un peu comme Olivia de Havilland. Marguerite épousera son partenaire à l'écran, Raymond MacKee, avec lequel elle passera plus de 60 ans de vie commune jusqu'à sa mort à lui, à l'âge de 91 ans en 1984.
Après un petit rôle dans Beyond the Rainbow, c'est le deuxième rôle de Clara Bow, encore toute jeune (17 ans) et toute mignonne. Elle a déjà une forte présence et sa personnalité pimente un peu le film comme on peut le voir sur les photos qui illustrent ce propos.
Un film tourné par Henry Hathaway en 1949 avec Lionel Barrymore et Richard Widmark porte le même titre.


Marguerite Courtot ...
Patience Morgan
Raymond McKee ...
Thomas Allan Dexter
William Walcott ...
Charles W. Morgan
Clara Bow ...
'Dot' Morgan
James Turfler ...
'Jimmy'
Leigh Smith ...
'Scuff' Smith (as Leigh R. Smith)
Pat Hartigan ...
Jake Finner (as Patrick Hartigan)
Jack Baston ...
Samuel Siggs (as J. Thornton Baston)
Curtis Pierce ...
The Town Crier
Ada Laycock ...
'Henny' Clark
William Cavanaugh ...
'Thunderbolt Bill'


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres