Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 23 avril 2014

The Greatest Question - D.W. Griffith - 1919

 
 

Des marchants ambulants campent non loin d'une rivière. Une mère épuisée se repose pendant que sa petite fille Nellie gambade joyeusement dans la nature.
Non loin, cachée derrière un arbre, Nellie voit un couple assassiner une pauvre fille et court prévenir ses parents qui ne la prennent pas au sérieux.
10 ans plus tard, son père désormais mort, la petite Nellie devenue une jeune fille conduit les chevaux pendant que sa mère est alitée dans le chariot.  Revenue dans la région où le crime a été perpétré, la mère se meurt pendant que Nellie lui parle. 
Tout près dans une ferme la maman Hilton envoie son fils Jimmie apporter quelques victuailles à plus démunis qu'eux. Nellie appelle à l'aide et Jimmie appelle à son tour ses parents qui envoient John, le fils ainé, chercher un docteur qui ne peut que constater la mort de la pauvre maman de Nellie.
Compatissante, la famille décide de garder Nellie malgré les difficultés financières qui ne s'arrangent pas lorsque le fils ainé John est appelé sous les drapeaux. En partant il a la prémonition qu'il ne reverra pas sa chère mère.

Nellie décide alors de trouver du travail et s'engage chez le couple assassin qu'elle ne reconnait pas malgré de sombres pressentiments. Bientôt sa vie devient un enfer, le mari cherche à la violer tandis que la femme la bat sans pitié.

De leur coté les Hiltons apprennent que John est mort en service comme la mère en avait eu la vision grâce à sa grande foi en Dieu. Les choses vont de mal en pis et ils sont sur le point de vendre la ferme à un arnaqueur qui a découvert que le sol de la propriété regorge de pétrole...


Une très belle histoire touchante grâce à une Lilian Gish et un Robert Harron attendrissants et beaux ainsi qu'une Eugenie Besserer qui incarne la mère qui porte la famille grâce à l'amour porté à chacun et une foi sans faille. Ce genre de rôle lui va comme un gant.
L'histoire est bien construite, les images poétiques font appel à de nombreux passages de la Bible qui font allusion à l'amour, la foi, la prière, la vie après la mort et le pardon. Du coup on n'est pas étonné de voir le fantôme de John apparaitre à sa mère convaincue que son fils est toujours vivant !
Une séquence nous montre Ralph Graves sur un sous-marin en plongée; il est intéressant de voir le prototype construit dans ces années.
Le contraste entre la famille aimante et le couple aigri est sans appel. Le film va crescendo pour finir dans un suspens qui tient en haleine jusqu'à la fin où les protagonistes sont enfin tirés d'affaire et devenus riches.
Le couple meurtrier trouvera un semblant de paix en prenant conscience de son acte et appellera au pardon.
Le réalisateur cherche à se (nous ?) convaincre du bien fondé des préceptes énoncés : du coup évidemment la fin est très optimiste !


On peut voir ce film facilement, à l'achat ou directement sur Youtube

 80 minutes


Lillian Gish ...
Nellie Jarvis
Robert Harron ...
Jimmie Hilton
Ralph Graves ...
John Hilton Jr.
Eugenie Besserer ...
Mrs. Hilton
George Fawcett ...
Mr. Hilton
Tom Wilson ...
Uncle Zeke
George Nichols ...
Martin Cain
Josephine Crowell ...
Mrs. Cain


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres