Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 21 mai 2014

Hearts of the World - D.W. Griffith - 1918


En France, peu avant la première guerre mondiale, Marie une jeune fille américaine revient dans sa famille après quelque temps passé à Rheims chez sa tante tandis que Douglas le jeune homme américain de la famille d'à côté revient chez lui après des études à Paris.
Lorsque Douglas rencontre Marie c'est le coup de foudre mais bientôt la guerre éclate et le jeune homme est envoyé sur le front ...

Ce film dure près de deux heures et pourtant sa trame est bien mince. Le début est extrêmement long et ennuyeux. On n'en finit pas de voir de longs plans appuyés de Miss Gish avec des oies, Miss Gish levant les yeux au ciel, Miss Gish amoureuse, Miss Gish ceci et Miss Gish cela. Ok Miss Gish est très photogénique mais ces images n'apportent rien ! Sa soeur Dorothy joue le rôle d'une jeune chanteuse de rue amoureuse elle aussi de Douglas/Robert Harron qu'elle embrasse sans gêne dans la rue ... bien sûr sous les yeux de Marie qui, sur le point de rendre ses lettres au jeune homme, se ravise devant le désespoir de celui-ci. Leur mère Mary Gish joue le rôle d'une réfugiée.
Pendant tout le début avant la guerre, les images sont découpées à la hache de façon peu fluide, obligeant le spectateur à sauter du coq à l'âne.

La moitié du film presque passée on bascule dans les images de guerre et le film devient un peu plus intéressant, du moins du point de vue historique.

Le gouvernement britannique aurait contacté D.W. Griffith pour tourner ce film dans l'espoir qu'un peu de propagande incite les Etats-Unis à entrer en guerre. En conséquence D.W. Griffith et ses acteurs ont traversé l'Atlantique et certaines images sont très réelles, filmées en Belgique, en France et en Grande-Bretagne ou utilisant des bouts de films déjà tournés. La fiction est mélangée à la réalité et de ce point de vue ce film, sinon sans intérêt, mérite le détour. L'histoire des deux amoureux ne sert bien évidemment que de faire-valoir, nul doute toutefois que le jeune couple a dû faire vibrer la corde sensible du patriotisme et donc il n'est pas étonnant qu'on nous les présente comme américains tous les deux.
Les allemands sont caricaturés et montrés comme des êtres sans pitié. Face à eux l'innocente et pure Lillian fait des mimiques affolées. Les images sont délibérément très mélodramatiques (Lillian tenant entre ses mains sa robe de mariage brodée avec amour passe la nuit du jour du mariage prévu étendue sur l'homme qu'elle aime et qui parait mort, ou bien les petits frères de Douglas qui enterrent leur mère dans les décombres d'une maison).

On peut voir un jeune Noël Coward pousser une brouette contenant les affaires de Lilian Gish au début du film et Erich Von Stroheim (superviseur non crédité) jouer un vilain allemand.

Plus de détails
et

117 minutes
Titre français : Coeurs du monde

A noter que Gaston de Tolignac est l'un des nombreux noms de D. W. Griffith qui a tourné sous les noms suivants :
David W. Griffith | David Wark Griffith | Lawrence Griffith | Granville Hicks | Capt. Victor Marier | Captain Victor Marier | Victor Marier | Irene Sinclair | Roy Sinclair | Granville Warwick | Gaston de Tolignac | M. Gaston de Tolignac 

Adolph Lestina ...
The Grandfather
Josephine Crowell ...
The Mother
Lillian Gish ...
The Girl - Marie Stephenson
Robert Harron ...
The Boy - Douglas Gordon Hamilton
Jack Cosgrave ...
The Father of the Boy
Kate Bruce ...
The Mother of the Boy
Ben Alexander ...
The Boy's Littlest Brother
Marion Emmons ...
The Boy's Other Brother (as M. Emmons)
Francis Marion ...
The Boy's Other Brother (as F. Marion)
Dorothy Gish ...
The Little Disturber
Robert Anderson ...
Monsieur Cuckoo
George Fawcett ...
The Village Carpenter
George Siegmann ...
Von Strohm

Ben Alexander salue son grand-frère

Dorothy Gish







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres