Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 1 avril 2015

Queen Kelly - Erich von Stroheim - 1929



Le prince Wolfram est un joyeux luron qui flirte avec les filles de façon très libertine. Il se trouve qu'un reine imbue d'elle-même et jalouse, Regina, ait jeté son dévolu sur lui. Les deux jeunes gens doivent se marier en automne.
Alors que le prince revient complétement saoul à califourchon sur l'un des chevaux d'une calèche remplie de demoiselles plutôt hardies, la reine, furieuse et très dévêtue, le regarde depuis son balcon. Wolfram est accueilli en grande pompe au palais bien qu'il ne tienne pas sur ses jambes.
Plus tard, enfin dessaoulé Wolfram même un détachement de soldats et croise la route des orphelines du couvent d'à côté. Les jeunes filles s'écartent pour laisser passer les cavaliers mais Wolfram s'arrête devant l'une d'elles, Kelly, et éclate de rire car dans son émotion elle a perdu sa culotte qui git à ses pieds. Furieuse Kelly lui l'envoie à la figure ce qui provoque des remous parmi les sœurs scandalisées par le geste de l'impudente jeune fille.
Kelly est privée de repas et envoyée dans son lit. Elle prie la Sainte Vierge de revoir le prince et de son côté Wolfram ne peut oublier la rencontre. 
Ce soir là la reine désireuse de calmer les ardeurs du jeune homme fait annoncer leurs fiançailles en avance pour le lendemain. 
Désireux de revoir la belle Kelly le prince et son second se rendent au couvent. Comme ils ne savent dans quelle chambre se trouve la jeune fille ils simulent un incendie en provoquant beaucoup de fumée avant de kidnapper Kelly alors qu'elle sort de sa chambre en chemise de nuit et de la ramener au palais, enveloppée dans le manteau du prince.
Au palais les deux jeunes gens s'avouent leur amour mais la reine fait son apparition et chasse Kelly à coups de cravache vengeurs ...



 Alors au sommet de la gloire Gloria Swanson et le caractériel Erich Von Stroheim s'associent pour produire et réaliser ce film qui sera présenté sous une forme tronquée après l'arrivée du parlant et un désaccord entre Gloria et le réalisateur.
Le film sensé durer 5 heures sortira dans une version courte qui termine par le suicide de Kelly et qui voit le prince se donner la mort au dessus du corps de la pauvre fille. Sur les 30 bobines prévues von Stroheim n'en a tourné que 10. En effet le Jazz Singer vient de sortir et personne ne parie plus un kopeck sur les films muets. Du coup von Stroheim furieux interdit la distribution de ce film tronqué aux Etats-Unis. Il y a une cinquantaine d'année seulement une vingtaine de minutes manquantes tournées par Stroheim seront retrouvées : on y voit Kelly se rendre dans le bordel tenu par sa tante en Afrique. Sur son lit de mort celle-ci souhaite voir sa nièce se marier avec un affreux bonhomme riche et malade incarné par Tully Marshall. C'est donc une histoire de déchéance terrible qui est programmée.

Les images sont somptueuses (photographie de Paul Ivano), les décors richissimes, les acteurs expriment parfaitement  leurs sentiments et c'est avec intérêt que l'on suit ce film sensuel et osé que l'on aurait souhaiter voir dans son intégralité. Malgré tout à la relecture du résumé ci-dessus on ne peut s'empêcher de penser que le scénario est complétement loufoque d'une certaine manière. D'ailleurs dans le fond cette histoire est plutôt odieuse et j'aurais même tendance à penser que le scénario est très faible ... Mais contre toute attente le réalisateur nous fournit assez de plans appuyés et très soignés ce qui fait qu'on accroche presque malgré soi.
Ce sont quelques images des scènes du couvent que montre Norma Desmond à William Holden dans  le chef-d’œuvre de Billy Wilder Sunset Boulevard, qui voit les deux stars Swanson et Von Stroheim réunies à nouveau.


Il existe un coffret édité par MK2 contenant trois films Erich von Stroheim dont la version montrée en 1932 de Queen Kelly, c'est à dire la version tronquée.  La même version est visible à ce jour sur youtube en version italienne.

On trouve la version rallongée d'environ 20 minutes chez Kino Lorber.


75 ou 101 minutes suivant les versions

Titre français : La reine Kelly

Gloria Swanson ...
Kitty Kelly / Queen Kelly
Walter Byron ...
Prince Wolfram
Seena Owen ...
Queen Regina V

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres