Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

vendredi 9 novembre 2012

Paint and Powder - Hunt Stromberg - 1925


Elaine Hammerstein ...
Mary Dolan
Theodore von Eltz ...
Jimmy Evarts
Stuart Holmes ...
Phillip Andrews
John St. Polis ...
Mark Kelsey (as John Sainpolis)
Russell Simpson ...
Riley
Charles Murray ...
Cabman
Derelys Perdue ...
Mazie Hull
Pat Hartigan ...
Steve McCardle
Ernest Belcher ...
Dancing Master
Mrs. Charles Craig ...
Mrs. Evarts

54 minutes


Mary Dolan (Hammerstein) chante dans un obscur cabaret appelé Dago Mike où elle obtient un certain succès. Son ami d'enfance, Jimmy (von Eltz) est serveur et la couve des yeux. Un soir un producteur important, Mark Kelsey (St Polis) fait son apparition et Mary tente de se faire remarquer sans succès. Alors qu'il quitte la salle, un pickpocket lui fait les poches et lui vole son portefeuille que Jimmy dérobe en passant. Il convainc Mary de s'acheter une belle toilette plus susceptible d’intéresser Kelsey mais celui-ci se montre moins intéressé que Phlippe Andrews, son associé sans scrupule. Pendant ce temps la police enquête et Jimmy finit par se rendre puis emprisonné. Mary va trouver Kelsey et l'implore d'être indulgent pour son fiancé. Kelsey ému fait son possible mais Jimmy a déjà signé des aveux. Touché par le désarroi de la jeune femme, Kelsey propose alors à Mary de danser dans une revue qu'il est en train de monter.
Mary finit par accepter et obtient un succès grandissant. Un soir Jimmy libéré pour bonne conduite fait son apparition et Mary tombe dans ses bras. 
Plus tard Andrews propose à Mary de participer à l'une de ses soirées. Pour une fois Mary décide d'accepter alors que Jimmy l'attendait. A table les convives boivent plus que de raison et les jeunes filles invitées sont de plus en plus déshabillées. Mary finit par se sentir mal et des compagnes l'emmènent prendre un bain puis la mettent dans un grand lit, seule à la merci d'Andrews mais Jimmy s'inquiète et se rend chez lui accompagné par Kelsey, prévenu par la femme de chambre de Mary et mû par le soupçon lui aussi. Jimmy est outré de découvrir que Mary semble avoir couché avec un autre et lui écrit une lettre d'adieu ...


La version que l'on trouve chez Oldies est loin d'être bonne mais voilà, on finit par crocher malgré tout à l'action qui se déroule sous nos yeux. Elaine Hammerstein est une très jolie femme qui capte facilement l'attention, de même Jimmy/von Eltz qui montre un charme naturellement sympathique.
La grosse surprise vient de la fin, inattendue et abrupte. Sans dévoiler le scénario on peut quand même dire que l'on se trouve devant un film qui ne joue pas avec les faux semblants et donc, un peu à la façon d'un film de William S. Hart, on se retrouve face à la dureté d'un destin qui a en quelque sorte décidé du sort de chacun sans vouloir faire plaisir aux spectateurs. Alors bien sûr on ne peut qu'être touché par la fin plutôt douloureuse pour nos deux amoureux.

Ce film est l'occasion de voir aussi Russell Simpson encore assez jeune et portant une moustache.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres