Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 9 septembre 2015

Satana likuyushchiy (Satan Triumphant) - Yakov Protazanov - 1917




1ère partie :
Le pasteur Talnoks, austère et sévère, rythme la vie d'un petit village à l'aide de ses sermons. Ses prêches sont sérieuses et toute fantaisie est bannie car sujette au dérapage. Autant dire que les ouailles ne rigolent pas !

Le pasteur partage une maison avec Pavel, un peintre bossu et sa femme, une belle jeune femme du nom de Esfir, qui est la soeur de sa défunte femme.
Un soir de tempête un voyageur égaré qui n'est autre que le diable frappe à la porte. Très vite il pousse chacun à agir selon des préceptes qui n'ont rien d'angélique. Pour que succombent les trois personnes qui l'écoutent, il joue au piano une musique envoûtante intitulée l'hymne du triomphe. 
Leurs désirs réveillés, Pavel voudrait que sa femme se rappelle de ses devoirs conjugaux et le Pasteur se rapproche d'Esfir.
Un jour le Pasteur découvre chez un antiquaire un portrait peint qui ressemble furieusement à l'étrange visiteur qui a changé leurs vies ...


2e partie :
Esfir est maintenant mère de Sandro, un pianiste renommé de grand talent. Le jeune homme est le fruit de sa liaison défendue avec le Pasteur. 
Sandro n'aime que deux choses dans la vie, la musique et sa mère. Celle-ci arrange un concert de bienfaisance mais Sandro découvre des partitions dans les affaires d'Esfir, parmi elle l'hymne du triomphe.
Après l'avoir jouée au grand désespoir de sa maman, le jeune homme commence à sortir et à jouer de l'argent au casino où il fait la connaissance d'un homme qui ressemble terriblement au diable. Ses rapports avec sa mère changent et il refuse de jouer au concert de bienfaisance ...


Film en deux parties dont les images de fin n'ont pas été retrouvées. Toutefois on a droit à quelques explications qui nous narrent les circonstances finales.
Ivan joue le rôle de son père et de son fils dans la deuxième partie, de même Nathalie Lissenko joue-t-elle le même personnage, jeune puis vieillissant dans la deuxième partie.

Le diable est extérieur aux personnages, les circonstances ne sont donc pas provoquées par des mauvais sentiments, les protagonistes ne sont que les victimes des envoûtements de Satan. On comprend donc que l'hymne au triomphe et donc quelque part un hymne à la vie, et que malheur surviendra à celui qui succombera à ses tentations en sortant du droit chemin.

Titre français : Le rictus de Satan
87 minutes


Ivan Mozzhukhin
Nathalie Lissenko ...
(as Natalya Lysenko)
Pavel Pavlov ...
(as P. Pavlov)
Aleksandr Chabrov ...
(as A. Chabrov)
Vera Orlova


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres